Jean-Louis Giovannoni

©Rachel Erlich-Giovannoni

animal#1
Nos Fantômes sont des silences >

Jean-Louis Giovannoni est né à Paris en 1950. Il a exercé le métier d’assistant social en psychiatrie pendant
plus de 35 ans.
En 1975, il ouvre son œuvre poétique avec Garder le mort, livre de deuil qui deviendra un classique de la poésie contemporaine.Depuis, il a publié une trentaine d’ouvrages (poésie, récits, romans intérieurs…) chez divers éditeurs (Unes, Lettres Vives, Léo Scheer, Champ Vallon, Fissile…).
Il compose une poésie de fragments interrogeant le malaise d’un rapport intime et extérieur au monde et la violence des rapports sociaux, mêlant fantasmagorie et biographie, grotesque et pulsion, l’instabilité du corps personnel
et collectif.
Il s’occupe par ailleurs de la publication des textes inédits de Raphaële George.
Ses dernières parutions, aux éditions Unes : L’Échangeur souterrain de la gare Saint-Lazare, roman intérieur, L’air cicatrise vite, Sous le seuil, Les mots sont des vêtements endormis

En 2021 paraît Le visage volé, Poésies complètes 1981-1991 aux éditions Unes.